France PAC Environnement vous apporte ses compétences pour une rénovation énergétique efficace

Rénovation énergétique avec France PAC Environnement

L’action de France PAC Environnement consiste a permettre aux particuliers comme aux professionnels d’agir en faveur d’une optimisation énergétique des bâtiments et maisons. Pour faciliter ces actions de rénovation énergétique, France PAC Environnement a mis en place des packs de prestations qui se décline en 2 axes majeurs, la réduction des besoins énergétique pour la problématique du chauffage et la production d’une énergie basée sur l’exploitation solaire photovoltaïque.

Chauffage comment économiser ?

Les process proposés par France PAC Environnement sont adaptées aux différentes caractéristiques et problématiques de votre habitation à vos besoins. En général le premier chantier de rénovation énergétique concerne les problématique de réduction des besoins énergétique de votre solution de chauffage. Pour résoudre cette problématique, la aussi, il existe 2 axes d’action : 

  • la réduction des besoins de chauffage de l’habitation
  • l’optimisation de la solution de chauffage 

Comment réduire les besoins en chauffage d’une maison ?

Pour réduire les besoins en chauffage, il est nécessaire tout simplement de limiter les déperditions thermique au travers d’une isolation, d’une optimisation de la ventilation, ou d’un changement de fenêtres par exemple.

Isolation

Isolation des combles perdus

Il existe différentes solutions pour permettre une isolation efficace. Il est recommandé d’agir en priorité sur les partie situé en hauteur comme la toiture par exemple. En effet, l’air une fois chauffer est plus léger. Cet air chaud aura donc tendance a monter pour finalement d’échapper par la toiture lorsque l’isolation est insuffisante ou inexistante.

Pour répondre a cette problématique, France PAC Environnement propose une solution d’isolation qui consiste a projeter de la matière isolante sur la zone a isoler comme les combles perdus par exemple. Cette méthode d’isolation s’appel le soufflage. C’est surement la méthode d’isolation la plus pertinente du marché pour plusieurs raison. Déjà, d’un point de vue performance, les flocons de matière isolante sont soufflées et vont s’agglomérer automatiquement les uns aux autres pour finalement former un tapis isolant ultra performant. La couche d’isolation est continu ne permettant aucune fuite thermique. Cette solution d’isolation permet aussi d’accéder à des endroits usuellement inaccessibles, ce qui améliore les performances de cette méthode d’isolation. Un autre avantage remarquable de ce type d’isolation concerne le confort apporté lors de la pose qui ne nécessite aucune intervention dans les pièces de vie. 

Les matières utilisées pour ce type d’isolation sont 100% naturelles et 100% recyclable. De plus elles n’ont pas subi de traitement chimique préalable. Elles répondent aux normes sécuritaires indispensables : ininflammable, imputrescible et hydrophobe.

Ce type d’isolation est très performante, nous avons pu constater des réductions de 30% des factures énergétiques dédiées au chauffage.

 

Isolation Thermique Extérieur

France PAC Environnement propose une autre solution d’isolation qui peut être pertinente dans certaines situations. En effet, nous proposons de réaliser l’isolation des murs extérieurs de votre habitation. La aussi ce type d’isolation représente une très bonne opportunité pour réduire les besoins en chauffage de votre maison. Cette méthode consiste simplement a fixé des plaques isolantes sur l’extérieur. La aussi ce type d’isolation apporte un réel confort lors de la pose puisqu’elle permet de ne pas intervenir au sein de l’habitation.  Elle permet donc une isolation efficace sans perte de surface habitable contrairement a une isolation des murs intérieur qui rogne sur la superficie habitable. Outre de très bonnes performances d’isolation, l’Isolation Thermique Extérieur permet dans le même temps d’obtenir une rénovation esthétique des murs extérieurs. Ce type d’isolation permet de réduire de 20% la facture énergétique dédié au chauffage.

Ventilation

La ventilation est une caractéristique essentielle d’une habitation. La ventilation permet un renouvellement efficace de l’air intérieur. Cependant, elle est souvent la source de déperditions énergétiques importantes, notamment lors de l’expulsion a l’extérieur de l’air « pollué ». France PAC Environnement propose une solution efficace en terme de renouvellement de l’air et permet dans le même temps de limiter les déperditions thermiques. France PAC Environnement recommande l’usage de la VMC Double Flux.

Le principe de fonctionnement de la VMC Double Flux consiste a capter l’air frais extérieur, de le filtrer pour éliminer un maximum d’allergène. Ce flux d’air frais entrant récupérera la chaleur du flux d’air sortant pollué pour être finalement introduit dans l’habitation. Ainsi la VMC Double Flux permet de limiter les pertes thermiques. La VMC Double Flux permet tout de même de réduire de 25% la facture énergétique dédié au chauffage.

Les autres sources de déperdition énergétiques

Bien entendu, en fonction des caractéristiques de chaque habitation, il peut exister d’autres source de déperditions énergétiques. Bien souvent un changement de fenêtre peut permettre de réduire les pertes thermiques. De la même façon, une intervention peut être préconisé pour l’isolation des planchers-bas.

Quel chauffage choisir ?

Le chauffage représente dans la majeur partie des foyers la dépense de fonctionnement la plus importante. Dès lors, France PAC Environnement a décidé de proposer des solutions pour réduire ce coût. Il passe par une réduction des besoins dans un premier temps puis par l’utilisation de technique de chauffage plus écologique et plus économiques. Dans la majeur partie des cas, France PAC Environnement recommande de passer par l’aérothermie pour permettre de résoudre cette problématique. Nous réalisons essentiellement l’installation de 2 types de technologies basées toutes deux sur le principe aérothermique, la pompe à chaleur air-eau et la pompe à chaleur air-air. 

Qu’est ce que l’aérothermie ?

France PAC Environnement s’appuie majoritairement sur l’aérothermie pour fournir une solution de chauffage écologique et économique. L’aérothermie est un principe cyclique qui en captant les calories présentent dans l’air permet de produire la chaleur nécessaire pour couvrir les besoins en chauffage d’un foyer. L’aérothermie s’appuie donc sur l’exploitation d’une énergie renouvelable disponible grâce à l’action du soleil, on parle d’une énergie solaire voir même de solaire thermique.

Concrètement, c’est un fluide frigorigène qui capte les calories qui vont permettent un changement d’état de ce fluide frigorigène de liquide à gazeux. Ce changement d’état va générer une pression importante. Cette pression est convertie en chaleur.  La conversion de la pression en chaleur va permettre a nouveau un changement d’état du fluide frigorigène de gazeux à liquide. Ainsi le cycle peut ce répéter indéfiniment.

Les pompes à chaleur fonctionne selon le principe de l'aérothermie
France PAC Environnement s’appuie sur l’aérothermie pour fournir une solution de chauffage écologique et économique

Quelle est la différence entre une pompe à chaleur air-air et la version air-eau ?

La différence entre la pompe à chaleur air-air et la pompe à chaleur air-eau ne provient pas du principe de fonctionnement qui est absolument similaire dans les 2 cas, mais plutôt du résultat qui diffère.

La pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau capte les calories de l’air extérieur pour permettre de chauffer de l’eau contenu dans un circuit de chauffage qui va permettre en retour de chauffer l’air environnant. France PAC Environnement préconise son usage dans le cadre de la rénovation énergétique d’une maison ancienne. En effet, cette version de la pompe à chaleur permet de s’adapter au circuit de chauffage existant. Cette technologie apporte donc un réel confort a l’installation.

 

La pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air capte les calories de l’air extérieur de la même façon, mais cette fois pour chauffer directement l’air ambiant des pièces à vivre. En revanche, cette technologie nécessite l’installation de diffuseurs permettant de répartir la chaleur dans l’ensemble du foyer. Par contre, cette technologie profite d’une caractéristique réversible qui lui confère la possibilité de produire du chauffage comme de la climatisation.

Le ballon thermodynamique

A l’instar d’une pompe à chaleur air-eau, le ballon thermodynamique capte les calories présentent dans l’air ambiant pour permettre de chauffer l’eau contenu dans le chauffe-eau. Usuellement, nous réalisons l’installation de la version monobloc qui présente un intérêt esthétique. Cependant, lorsque la superficie de la pièce qui accueil le ballon est trop exiguë, c’est à dire avec une superficie inférieure à 20 m3 hors « encombrants », nous préconisons l’usage de la version bi-bloc du ballon thermodynamique qui permet grâce à une unité extérieur de capter les calories directement depuis l’extérieur. 

Le ballon thermodynamique permet d’obtenir de l’eau chaude sanitaire en réduisant la facture énergétique lié au chauffage de l’eau sanitaire de 70%.

 

Solution solaire photovoltaïque

Aujourd’hui nous sommes dans une phase de transition énergétique et des solutions existent pour permettre de limiter la production d’une énergie qui génère un impact environnemental important.

L’augmentation du prix de l’électricité renforce cette tendance. Cette hausse ne devrait pas s’arrêter. Elle est directement lié à la vétusté des centrales nucléaire sur lesquels nous avons massivement misé en France. Aujourd’hui, la majeur partie des centrales nucléaires nécessite un entretien, une rénovation ou carrément un démantèlement. Dans tous les cas, ces coûts d’entretien non budgétisé sont répercutés directement sur la facture final du consommateur d’énergie. 

Il existe sur le marché principalement 2 solutions pour permettre aux particuliers de devenir producteur d’une électricité qui limite notre impact sur l’environnement, l’éolien et le photovoltaïque. France PAC Environnement recommande majoritairement les solutions solaire photovoltaïque pour plusieurs raisons et réalise des installations photovoltaïques sur les toitures notamment.

Comparaison entre l’éolien et le solaire photovoltaïque

L’éolien comme le photovoltaïque permettent de produire de l’électricité. L’éolien nécessite un entretien fréquent des parties mécanique pour limiter leur usure. Alors que le solaire photovoltaïque ne contient aucune partie mécanique.

La production d’électricité éolienne est difficilement prévisible puisqu’elle dépend de la force du vent. La production d’électricité solaire photovoltaïque se fait en alternance en synchronisation avec l’alternance jour, nuit.

Les pâles du système éolien génèrent une nuisance sonore alors que le photovoltaïque n’en génère aucune.

 

Quel est l’impact environnemental du photovoltaïque ?

France PAC Environnement s'engage pour le déploiement de solutions solaire
Les solutions photovoltaïques ont une porté écologique et représente une bonne alternative a une production essentiellement d’origine nucléaire

La matière première utilisé en majorité pour la conception de panneau solaire photovoltaïque est le silicium. Le silicium est le deuxième élément le plus présent sur Terre après l’oxygène. Le prélèvement de cette matière première ne génère donc aucun impact sur l’environnement. Le seul phase qui peut générer des pollutions est la phase de transformation du silicium. Cependant, l’impact induit par cette transformation nécessaire est rapidement compensé en 2 à 3 ans d’exploitation solaire photovoltaïque. Bien évidemment au regard de la durée d’un projet solaire photovoltaïque qui est donné pour 30 à 40 ans, cet impact est négligeable.

Durant la phase d’exploitation photovoltaïque, aucune pollution n’est produite, aucune émission de gaz ou de particules, aucune nuisance sonore, aucune onde nocive.

Enfin, la filière photovoltaïque s’est organisé concernant la fin de vie des panneaux photovoltaïques. Des usines de recyclage dédiées au photovoltaïque ont étaient mise en place. Elles permettent de répondre à la première vague de recyclage des panneaux photovoltaïques de première génération. Il est aujourd’hui possible de recycler un panneau photovoltaïque à hauteur de 90%.

Quel type de panneau solaire photovoltaïque choisir ?

Il existe sur le marché 3 types de cellule solaire photovoltaïque. C’est le traitement du silicium qui les différencie. En effet, les panneaux photovoltaïques sont un assemblage de 2 couche de cellule photovoltaïques. Ces couches sont elles même recouverte de verre permettant de limiter l’usure lié a des événements extérieurs. Le composant principal des panneaux photovoltaïques est le silicium. Le type de panneau le plus utilisé par les particuliers est le polycristallin.

C’est dans la phase de refroidissement que la différence se fait avec les panneaux solaires photovoltaïques monocristallins. Les panneaux photovoltaïques polycristallins sont le plus souvent utilisé par les particuliers pour le rapport coût/rendement. En effet, il n’offre pas le meilleur rendement mais son coût le rend accessible aux particuliers.

Le troisième type de cellules photovoltaïques sont les cellules amorphes.  La conception de ces cellules se base sur l’application d’un gaz de silicium sur une surface en verre. Le rendement de ce type de cellule est assez faible mais il permet des applications comme les calculatrice ou montre dites « solaires ».

Qu’est ce que l’autoconsommation solaire photovoltaïque ?

Lorsque vous êtes heureux producteur d’électricité solaire photovoltaïque, vous avez la possibilité soit de revendre cette électricité produite sur le réseau électrique avec un raccordement grâce à un contrat d’Obligation d’Achat de 20 ans soit de la consommer directement pour les besoins du foyer. Il est d’ailleurs recommander de favoriser l’autoconsommation photovoltaïque car le prix de rachat ne cesse de diminuer réduisant ainsi l’intérêt pour la revente de l’électricité solaire photovoltaïque produite.

Cependant l’autoconsommation photovoltaïque nécessite quelques aménagement car la production d’électricité ne se fait qu’en présence du soleil avec un pic de production en milieu de journée. Or, dans la majeur partie des cas, le pic de consommation a lieu en soirée. D’ailleurs cette tendance est renforcée par les habitudes prises avec le principe des heures creuses/heures pleines.

Comment optimiser le taux d’autoconsommation ?

Le taux d’autoconsommation photovoltaïque représente le rapport entre l’électricité consommé qui provient du réseau national et l’électricité consommé qui provient des panneaux photovoltaïques. Pour améliorer ce taux d’autoconsommation, il existe différentes solutions comme le stockage avec les batteries solaire ou la domotique. Ces deux solutions techniques n’ont pas le même objectif. Les batteries solaires permettent de lisser les besoins énergétiques. La domotique permet de lisser la consommation en fonction de la production faite par les panneaux photovoltaïque.

France PAC Environnement ne préconise pour le moment pas l’utilisation des batteries solaires. D’une part parce que leur coût impact trop largement la rentabilité de votre projet photovoltaïque. D’autre part car l’aspect écologique du projet se retrouve lui aussi impacté. Les solutions techniques utilisées aujourd’hui s’appuie sur l’utilisation de matériaux rares et sont la source de pollution. 

En revanche, nous recommandons vivement l’utilisation de la domotique qui permet l’automatisation de la mise en fonction des appareils les plus énergivores. De cette façon les besoins énergétique sont mieux répartie tout au long de la journée. Les systèmes domotiques actuels permettent de contrôler à distance l’installation photovoltaïque et l’ensemble des appareils reliés au système domotique.

Qu’est ce qu’un onduleur ?

Les panneaux photovoltaïques génèrent un courant électrique continu. Ce courant nécessite d’être converti en courant alternatif afin d’être réinjecté sur le réseau ou utilisé directement par le producteur. Classiquement, la majeur partie des installation photovoltaïque s’appuie sur un seul onduleur général. Cependant, France PAC Environnement ne recommande pas ce type d’installation car elle est la source de pannes généralisées. En effet, lorsque l’un des panneaux pose problème (ombre portée ou incident technique), c’est l’ensemble de l’installation qui est à l’arrêt. Nous apportons une solution technique avec les micro-onduleurs qui permettent d’individualiser chaque panneau.

Quel est l’avenir du photovoltaïque ?

Le solaire photovoltaïque est la source de nombreuses recherches en cours. Mais ce secteur attend aussi beaucoup d’innovation de la part d’autres secteurs comme celui du stockage énergétique. Nous pouvons espérer beaucoup de l’hybridation des technologies à l’instar de l’aérovoltaïque. L’aérovoltaïque, c’est l’alliance du photovoltaïque et de l’aérothermie. Les panneaux photovoltaïques chauffent en utilisation, il perdent alors en rendement. L’aérothermie permet de capter la chaleur sous panneaux. Celà permet d’améliorer le rendement des panneaux photovoltaïques et permettre en parallèle la production de chauffage d’appoint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *