La rénovation énergétique avecFrance PAC Environnement

Rénovation énergétique de votre habitat

La rénovation énergétique de l’habitat profite du mouvement de transition énergétique engagé au niveau mondial. France PAC Environnement accompagne les particuliers dans ce mouvement de transition énergétique. Nous proposons des solutions adaptés qui permettent de cibler différentes problématiques.

Les étapes d’une rénovation énergétique efficace

Il faut déjà se baser sur les dépenses énergétiques nécessaire au fonctionnement de l’habitation. Ainsi, il sera plus facile d’identifier les sources de consommation énergétiques excessives afin de résoudre en priorité les sources de déperdition les plus importante. Dans la majeur partie des cas, il apparait que les dépenses énergétique sont liées aux dépenses de chauffage. France PAC Environnement propose 2 types de solutions pour résoudre ces problèmes dans le cadre d’une rénovation. Nous recommandons en effet d’agir en priorité sur les problèmes de fuite thermique directement liées a une mauvaise isolation. Le deuxième angle « d’attaque » concerne le changement de la solution de chauffage pour une solution basée sur l’exploitation d’énergie renouvelable.

Réduction des déperditions thermiques base d’une rénovation énergétique

Isolation des parties hautes de l’habitation

La rénovation énergétique passe avant tout par une isolation thermique efficace
France PAC Environnement considère l’isolation comme la base d’une rénovation énergétique efficace

Les sources de fuite thermiques sont nombreuses dans une habitation. La plus importante se fait par les partie haute de la maison, et notamment par la toiture. En effet, l’isolation des hauteurs d’une habitation peut permettre de réduire de 30% la facture énergétique dédiée au chauffage des pièces de vie. Car en effet, si la chaleur émise est mieux conservé au sein de l’habitation, il apparait comme évident que les besoin de chauffage diminuent. Pour ce type d’isolation, il existe plusieurs solutions techniques adaptées aux caractéristiques de l’habitation.

En effet, dans le cas ou la maison possède une zone vide, non habitable entre la toiture et les pièces de vie, il est possible de procéder à une isolation avec la méthode du soufflage. Cette méthode d’isolation présente de nombreux avantages. Le plus évident concerne la facilité de mise en œuvre puisqu’il s’agit simplement de projeter des flocons de matière isolante sur la zone qui nécessite une isolation. Les flocons ainsi projeté vont s’agglomérer les uns aux autres pour ne former finalement qu’un long tapis isolant.

Ce tapis isolant apporte un rendement optimum puisqu’il est continu et qu’il s’insère dans les moindre recoins, même les moins accessibles. Les matières utilisées pour réaliser ce type d’isolation sont 100% naturelles et donc 100% recyclable. Elles n’ont pas subi de bain chimique mais présentent toutes les caractéristiques d’une isolation efficace, imputrescible, ininflammable, hydrophobe et résistant au vent. Il est aussi possible de réaliser une isolation sous toiture, mais cette technique nécessite un dé-tuilage.

Isolation des murs extérieurs

L’isolation Thermique Extérieur, à l’instar de l’isolation des combles présente l’avantage majeur d’apporter un confort lors de l’installation puisqu’elle permet de limiter les interventions au sein de l’habitat. De plus l’ITE présente l’intérêt non négligeable de permettre d’opérer a une rénovation énergétique autant qu’esthétique. Ce type d’isolation permet tout de même de réduire de 20% la facture énergétique lié au chauffage.

La ventilation

La ventilation est un élément indispensable d’une habitation. En effet, tout bâtiment nécessite une ventilation efficace pour permettre un renouvellement de l’air. Cependant, dans la majeure partie des cas, la ventilation est la source d’une déperdition d’énergie importante. En effet, souvent, lorsque l’air intérieur est expulsé, il porte les calories générées par le chauffage. La VMC Double Flux que propose France PAC Environnement permet d’une part un excellent renouvellement de l’air en rajoutant en plus un système de filtration des allergènes qui permet d’éliminer près de 95% et d’autre part elle permet de conserver la chaleur émise au sein de l’habitation. Ce système de ventilation permet donc de capter l’air frais extérieur, de le filtrer et de la charger des calories du flux d’air sortant. La VMC Double Flux permet donc de réduire de 20% les frais énergétique lié au chauffage.

 

Solution de chauffage écologique et économique pour une rénovation énergétique

Le chauffage représente dans la majeure partie des foyers le chauffage représente près de 65% de la facture énergétique globale. Le chauffage fait donc partie intégrante des problématiques d’une rénovation énergétique. Il est donc important d’apporter les solutions les plus innovantes pour permettre de réduire cet impact budgétaire, tout en réduisant notre impact environnemental. France PAC Environnement recommande et réalise l’installation de pompe à chaleur basé sur l’aérothermie. Le principe aérothermique est essentiellement basé sur l’exploitation d’une énergie renouvelable constitués par les calories contenu dans l’air ambiant et renouvelé automatiquement sous l’action du soleil. Les pompes à chaleur sont constituées d’un groupe extérieur qui va capter les calories présentent dans l’air ambient pour les transmettre a un fluide frigorigène.

Ce fluide frigorigène comporte des caractéristiques qui lui permettent un changement d’état de liquide à gazeux sous l’incidence des calories ainsi collectées. Le fluide frigorigène se retrouve sous pression ce qui permet de générer suffisamment de chaleur pour répondre à l’ensemble des besoins d’une habitation. Cette énergie thermique ainsi diffusé dans l’ensemble de l’habitation, le fluide frigorigène retrouve sa température initiale et son état liquide initial permettant ainsi un nouveau cycle. L’aérothermie permet le fonctionnement de différentes solutions techniques essentielle dans le cadre d’une rénovation énergétique.

La pompe à chaleur air/eau

Ce type de pompe à chaleur permet de chauffer de l’eau en captant les calories présentent dans l’air. En effet, c’est d’ailleurs l’un des avantages de la pompe à chaleur air/eau, elle peut se raccorder directement au  réseau d’eau chaude existant. Elle permet donc de se raccorder au réseau d’eau déjà existant limitant ainsi les travaux au sein de l’habitation en apportant un réel confort.

La pompe à chaleur air/eau convient parfaitement dans le cadre d’une rénovation énergétique car elle s’adapte directement au circuit de chauffage déjà existant, plancher chauffant ou chauffage. La puissance d’une pompe à chaleur exprimé en COP permet de déterminer l’efficacité d’une pompe à chaleur a convertir la chaleur extérieur en chauffage. En moyenne, selon les caractéristiques de la pompe à chaleur, le COP est de 4. Celà signifie que la pompe à chaleur nécessite 1 Kwh d’énergie électrique pour produire 4 Kwh d’énergie thermique. Les pompes à chaleur permettent donc de diviser par 4 la facture énergétique dédiée au chauffage de l’habitation.

La pompe à chaleur air/air

Cette pompe à chaleur permet de chauffer directement l’air intérieur d’une habitation, mais elle nécessite quelques aménagements. En effet, il est nécessaire de réaliser l’installation de diffuseurs ou splits dans les pièces à chauffer pour permettre de mieux répartir la chaleur dans l’habitation. Le principe de fonctionnement et similaire au fonctionnement d’une pompe à chaleur air/eau.

Le ballon thermodynamique

Les ballons thermodynamiques s’appuie la aussi sur le même principe que la pompe à chaleur air/eau. Le ballon thermodynamique capte les calories présentent dans l’air pour chauffer l’eau. Il existe 2 solutions pour s’équiper d’un ballon thermodynamique, la version monobloc et la version bi-bloc. Nous recommandons dans la majeure partie des cas l’utilisation de la version monobloc qui présente un aspect compact tout en un et capte les calories directement dans la pièces ou il est entreposé. Cependant, dans le cas ou la pièce est trop exiguë pour permettre un renouvellement efficace des calories, il peut être nécessaire de passer à la version bi-bloc. France PAC Environnement recommande son usage lorsque la superficie de la pièce et inférieur à 20M3 hors encombrants.

Devenir producteur d’électricité photovoltaïque

Une fois toutes les problématiques liés au chauffage et à l’isolation d’une rénovation énergétique réglées, il peut être pertinent selon France PAC Environnement d’équiper sa toiture en panneaux photovoltaïques pour devenir producteur d’électricité. Nous recommandons vivement ce type d’installation afin de permettre d’éviter de subir les hausses constantes du prix de l’électricité.

Qu’est ce que le photovoltaïque

Le photovoltaïque est un principe chimique qui s’appuie essentiellement sur la caractéristique semi-conductrice du silicium.  2 couches de cellules de silicium alignées constituent les panneaux photovoltaïques. Ces couches vont permettre un échange d’électrons pour induire la production d’électricité. L’électricité ainsi produite se fait sous forme de courant continu. Il doit donc être convertie en courant alternatif. C’est le travail de l’onduleur qui va permettre cette conversion en courant alternatif afin d’être réinjecté dans le réseau. Dans la plus part des installations pour particuliers, il n’est utilisé qu’un seul onduleur principal.

Cependant, France PAC Environnement recommande plutôt l’usage d’un micro-onduleur par panneau de façon à isoler chacun des panneaux. L’objectif des micro-onduleurs est double. Ils permettent d’isoler un panneau qui pose problème (suite à un problème technique ou a une ombre portée par exemple). Contrairement à une installation classique basée sur un unique onduleur où tous les panneaux photovoltaïques sont reliés en série. Ainsi, lorsqu’un des panneaux pose problème, avec un unique onduleur, c’est l’ensemble de l’installation qui est à l’arrêt de production. D’autre part les micro-onduleurs permettent de maximiser les rendements en limitant les pertes.

Pourquoi favoriser le photovoltaïque à l’éolien lors d’une rénovation énergétique

Dans le cadre d’une rénovation énergétique et de la recherche d’une solution de production basé sur l’exploitation d’une énergie renouvelable et adapté aux besoins d’une habitation, ont découvre essentiellement 2 pistes, le photovoltaïque et l’éolien. France PAC Environnement recommande plutôt l’utilisation du photovoltaïque pour plusieurs raisons. Il est plus simple d’anticiper une production d’électricité photovoltaïque qu’une production d’électricité éolienne.

Le photovoltaïque est conditionné par la présence du soleil, la production est donc conditionné par l’alternance jour/nuit. Alors que la production d’électricité éolienne est conditionné par la présence du vent. La présence du vent est bien évidemment plus compliqué à anticiper. De plus, les solutions éoliennes nécessitent un entretien plus important et notamment des parties mécaniques qui s’usent dans le temps. Le photovoltaïque ne contient aucune partie mécanique. Un autre aspect qui incite a s’appuyer plutôt sur le photovoltaïque que l’éolien concerne l’aspect sonore. En effet, les pâles des solutions éolienne ont tendance a générer du bruit avec les frottements dans l’air. Le photovoltaïque ne génère aucune nuisance sonore.

Les projets photovoltaïques sont ils vraiment a porté écologique ?

La technologie photovoltaïque s’appuie majoritairement sur l’usage du silicium. La collecte de la matière première majoritaire d’un panneau photovoltaïque, le silicium ne génère aucun impact environnemental puisque c’est le deuxième élément le plus présent sur Terre après l’oxygène. Seul le procédé industriel utilisé pour le traitement du silicium génère quelques pollutions. Cependant, cet impact environnemental est compensé en 2 à 3 ans de production d’électricité basée sur l’exploitation d’énergie renouvelable. Cette période de compensation parait infime en comparaison de la durée d’un projet photovoltaïque.

En effet, les installations solaires photovoltaïques présentent une durabilité de 30 à 40 ans. Au delà de cette période, la production d’électricité a toujours lieu, mais avec des rendements nettement inférieurs. Concernant la fin de vie des installations photovoltaïque, la filière s’est déjà bien organisées. Un organisme collecte tous les panneaux en fin de vie sur l’ensemble du territoire français. La filière s’est organisé puisqu’elle a déjà mis en place des usines de recyclage dédiées. Cette filière du recyclage photovoltaïque permet déjà de répondre à l’ensemble des besoins généré par la première vague d’exploitation photovoltaïque. L’essentiel d’un panneau photovoltaïque est constitué par du silicium. Des plaques de verre renforcées protègent les cellules des intempéries. De l’aluminium encadre le tout. Les matière utilisées sont donc en grande majorité recyclables. Les projets photovoltaïques se présentent donc bien comme des projets à visé écologique.

Quelle utilisation faire de la production d’énergie solaire

L’énergie électrique produite par les panneaux photovoltaïques peut répondre a 2 usages. Il est possible de revendre la production d’électricité sur le réseau afin de percevoir avec l’appuie d’un contrat d’Obligation d’Achat de 20 ans.  Ce contrat présente l’avantage d’assurer une stabilité du prix de rachat durant 20 ans. Cependant, aujourd’hui, il vaut mieux consommer directement pour les besoins de l’habitation l’énergie produite. Le prix actuel de rachat est assez bas. Lorsque l’on consomme sa propre énergie, on parle d’autoconsommation. Cette autoconsommation va permettre d’alimenter en électricité une habitation. Il est donc capital dans ce cas de trouver des solutions pour permettre de maximiser ce taux d’autoconsommation. En effet, la production photovoltaïque ne peut avoir lieu qu’en journée. Il est donc important d’apporter des solutions pour résoudre cette problématique.

Il existe aujourd’hui 2 types de solutions : soit mieux répartir les besoins énergétiques tout au long de la journée, soit stocker l’énergie directement dans une batterie solaire. Cependant, France PAC Environnement ne recommande pour le moment pas encore l’usage de batterie. Il réside encore des problèmes environnementaux et pécunier. Dans la majeur partie des solutions proposées, les batteries s’appuient sur l’utilisation de métaux rares. Il génère donc un impact environnemental important a cause de matériaux mal recyclé, voir polluant. Dans ces conditions, nous favorisons donc l’utilisation de systèmes domotiques. Ils permettent de répartir les besoins énergétiques tout au long de la journée. La domotique va permettre d’automatiser la mise en fonction des appareils les plus énergivores. Cette mise en marche automatique se fait en synchronisation avec la production d’électricité photovoltaïque.

Quelles sont les évolutions du secteur de la rénovation énergétique ?

Les évolutions sont nombreuses et prennent différents aspects. Les innovations peuvent avoir pour objectif une amélioration d’un rendement comme le rendement photovoltaïque par exemple. Elles peuvent revêtir un simple objectif esthétique. Ces évolutions peuvent permettre de faciliter l’installation ou d’améliorer la fiabilité technologique. Mais selon l’avis France PAC Environnement l’aspect le plus important concerne les solutions de stockage. Ces problématiques se posent d’ailleurs dans d’autres domaines comme les transports par exemple. On peut donc espérer que des innovations pourront apporter des solutions de stockage énergétiques moins coûteuses, plus performantes et surtout sans impact environnemental.

Une solution de stockage écologique

Cette évolution est essentielle pour permettre d’optimiser le taux d’autoconsommation photovoltaïque. L’objectif étant bien évidemment d’arriver à des habitations autosuffisantes qui permettent de générer un revenu complémentaire en revendant le surplus de production non consommé. La piste la plus probable pour son rendement et son aspect non polluant serait de s’appuyer sur les solutions basées sur l’exploitation de l’hydrogène. En effet, le stockage énergétique basé sur l’hydrogène consiste a dissocier l’hydrogène et l’oxygène grâce a un électrolyseur. Cependant cette technologie présente une problématique lié au stockage de l’hydrogène qui est extrêmement difficile a stocker. Cette problématique de stockage génère donc un surcoût dans l’exploitation de cette technologie. Cet hydrogène ainsi stocker pourra être reconvertie ensuite en fonction des besoins énergétiques en eau et électricité. Il va sans doute que l’alliance du photovoltaïque et des solutions de stockage basées sur l’hydrogène sont la solution d’avenir la plus prometteuse.

Des solutions adaptées aux maisons en construction comme aux habitations en rénovation

Bien évidemment, il est important que les nouvelles constructions adoptent les dernières technologies et avancées pour suivre les recommandations et parvenir à des habitations autonomes énergétiquement. De nombreux outils existent aujourd’hui pour parvenir à des habitations qui ne génère pas d’impact environnemental. La combinaison des différentes solutions pour l’isolation, la production de chauffage basé sur l’exploitation d’énergie renouvelable et la production d’électricité photovoltaïque permettent de concevoir aujourd’hui des habitations avec un impact positif sur l’environnement. Bien entendu les mesures prises par le gouvernement permettent aux particuliers d’opérer a une rénovation énergétique efficace de leur habitation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *