Les différents éléments constitutif d’un panneau photovoltaïque

Pour France PAC Environnement, la technologie photovoltaïque a fait ses preuves est permet maintenant à tout un chacun de produire sa propre électricité. L’électricité photovoltaïque peut être soit réinjecté dans le réseau national pour être revendu, soit consommé directement dans l’habitation. France PAC Environnement recommande vivement l’autoconsommation photovoltaïque pour tous les avantages que cela représente et notamment l’aspect économique : permet d’éviter de subir la hausse des prix de l’électricité sans pour autant subir la baisse du prix de rachat de l’électricité.

Pourquoi adopter le photovoltaïque

France PAC Environnement conseil le passage aux solutions photovoltaïques. Ce conseil découle du prix de l’électricité qui ne cesse d’augmenter pour assurer la maintenance des centrales nucléaires. Et France PAC Environnement recommande l’autoconsommation pour alimenter directement l’habitation avec l’énergie produite par les panneaux. France PAC Environnement oriente les futurs producteurs vers l’autoconsommation. Elle permet d’éviter la baisse du prix de rachat de l’électricité.

Comment fonctionne le photovoltaïque

Fonctionnement d’une cellule photovoltaïque à base de silicium

Le fonctionnement d’une cellule photovoltaïque est le suivant : les « grains » de lumière qu’on appelle photons, en pénétrant très légèrement dans le silicium, déplacent quelques électrons du métal. Le métal semi-conducteur ne permettant le déplacement des électrons que dans un sens, les électrons déplacés par la lumière doivent passer par le circuit extérieur pour revenir à leur place, ce qui engendre un courant. Les cellules produisent de l’électricité chaque jour même si le ciel est nuageux : dans ce cas, le rendement est simplement moins élevé. Les cellules sont assemblées sous forme de panneaux photovoltaïques, panneaux qui sont encastrés sur ou dans la toiture des habitations. La fabrication complexe demande une excellente maîtrise technique pour assurer dans la durée le meilleur rendement.L’assemblage de ces cellules solaires reliées les unes aux autres forme un module solaire (panneau solaire ou panneau photovoltaïque).
L’effet photovoltaïque est un phénomène physique propre à certains matériaux appelés « semi-conducteurs ». Le plus connu d’entre eux est le silicium utilisé pour les composants électroniques.

Les différentes technologies photovoltaïques

Les différents types de panneaux photovoltaïque

Actuellement, France PAC Environnement a distingué 3 types de panneaux photovoltaïques majoritairement utilisés. Pour ces trois technologies, le silicium et son principe semi-conducteur sont utilisées sous des formes différentes.
1 – Les cellules en silicium poly-cristallin. Il s’agit du matériau photovoltaïque le plus utilisé (à lui seul plus de 50% du marché mondial). Il offre un bon rendement (de 12% à 14 %) pour des coûts de fabrication maîtrisés.

2 – Les cellules en silicium mono cristallin. Le rendement de ce matériau photovoltaïque(15 % à 17 %) est légèrement supérieur au silicium poly-cristallin. En revanche sa fabrication est plus délicate donc plus coûteuse.
3 – Les cellules en silicium amorphe. Le rendement de ce matériau photovoltaïque est bien inférieur à ceux des silicium cristallin (6%) et son coût est proportionnellement inférieur.

Pour ces trois matériaux photovoltaïques, les coûts par unité de puissance sont identiques. Mais les surfaces de capteur nécessaires pour atteindre cette unité de surface varient en fonction du rendement. Les matériaux en silicium cristallin (poly et mono) représentent 90% du marché mondial.

Optimisation de l’autoconsommation

France PAC Environnement recommande de s’équiper de systèmes intelligents pour optimiser le principe d’autoconsommation. La production d’électricité photovoltaïque est alternée. Elle suit l’alternance jour/nuit. Il est donc nécessaire d’apporter des solutions pour lisser cette production d’électricité. France PAC Environnement apporte essentiellement 2 réponses : les systèmes intelligents de type système domotique permettent d’automatiser la mise en marche d’équipements énergivores dans les phases de production d’électricité. Les systèmes domotique se sont fortement développé depuis plusieurs années. L’autre solution proposé par France PAC Environnement consiste simplement a collecter l’énergie produite en surplus. L’idée étant de pouvoir la réutiliser si besoin si la production photovoltaïque directe ne suffit pas à satisfaire les besoins.
Certains nouveaux produits, des progrès techniques, des systèmes intelligents (domotique), l’évolution du stockage de l’électricité (batteries)… se sont fortement développés depuis plusieurs années, et l’année 2019 sera sûrement la vrai année de la Transition …énergétique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *